Les Pléiadiens : Le temps linéaire

Salutations, chère soeur.

Nous sommes les Pléiadiens, frères et soeurs stellaires au service de la Terre.

Nous aimerions aujourd’hui parler de votre temps linéaire, ce temps auquel vous accordez tellement d’importance. Sachez que pour nous, ici, hier ou demain ne veulent rien dire. Nous vivons au présent, nous vivons à l’instant et tout se décide à partir de cet alignement, de cet ancrage à l’instant présent.

Vous faites beaucoup d’efforts pour anticiper ce que sera demain, pour vous projeter, pour préparer les événements sur lesquels vous n’avez aucune prise. Vous perdez beaucoup de votre énergie à ressasser les histoires passées, à refaire les dialogues qui n’ont pas eu lieu, à réinventer les expériences pour avoir le contrôle sur ce que vous avez à vivre. Comprenez que cette façon de faire ne mène nulle part. Elle vous fait perdre votre puissance, votre alignement.

Tout est au présent. Tout se déploie à partir de la respiration qui vous est donné. Cessez donc de tourner votre regard vers des espaces qui n’existent pas. Hier et demain n’existent pas.

Nous savons combien il est difficile pour vous de vous défaire de ce repère temporel – spatio-temporel – qui est un repère commun pour chacun d’entre vous, pour toute la communauté humaine. Vous vous situez dans vos vies au regard de cette façon de penser.

Nous aimerions vous inviter à faire l’expérience de cesser de vous projeter en avant ou en arrière et d’être simplement dans le mouvement de la vie qui s’écoule. Vous encombrez bien souvent votre tête et votre coeur d’histoires et d’expériences qui ne vous permettent pas de révéler, de déployer le meilleur de vous-même.

C‘est dans l’instant, dans ce que vous nommez « présent » que se déplie le plan parfait, dans cet instant présent que vous pouvez entendre la guidance de votre coeur.

Faites l’apprentissage de ne plus chercher de références dans les histoires que vous vous racontez, dans les histoires qui font votre expérience de vie. Celles-ci sont trompeuses et limitées, elles ne vous donnent accès qu’à une partie restreinte de la vérité.

Question : Dans vos messages, vous faites aussi référence à ce qui va se passer, à un futur en lien avec le passé. Pouvez-vous m’éclairer par rapport à cela ?

Il nous faut bien nous rendre audibles à votre compréhension. Nous ne pourrions pas vous parler de la manière dont nous le faisons sans références à vos modes de fonctionnement. C’est difficile d’imaginer la complexité – et si simple pourtant – dans laquelle nous évoluons. Le temps n’existe pas pour nous, NOUS SOMMES, et tout se déplie, se vit, s’expérimente sur le même plan.

C’est comme l’idée de la trame du monde : tout se joue en même temps, rien ne se joue en même temps. Tout est transformé par le petit mouvement que l’un de nous peut faire. Tout est inclus dans son contraire. Comment pourrions-nous vous faire passer l’inintelligible de notre réalité ?

Pour en revenir à votre monde, tout est déjà réalisé et vous avez pourtant à vivre l’instant, les instants enchaînés les uns aux autres, puisque c’est votre sensation, votre habitude, mais en réalité, un instant existe… et un instant existe… et un instant existe… Vous qui cherchez l’apaisement dans la course folle du temps, faire vite, vivre beaucoup, naître, grandir, mourir… vous passez votre vie à courir pour maîtriser les événements, pour maîtriser l’illusion de la vie.

Votre vie est en réalité un instant. Le voyez-vous ? Vous avez aujourd’hui un certain âge. Où sont passés vos 20 ans ? Où est donc ce temps ? C’était hier, n’est-ce pas ? C’est en même temps si loin et en même temps si proche. La vie, vos vies passent le temps d’un éclair, le temps d’un instant. Cette notion si fugace s’inscrit dans un tout bien plus complexe, car quand s’arrête l’expérience terrestre continue alors l’expérience de votre être, à travers d’autres espaces, à travers d’autres formes, à travers d’autres dimensions, car c’est déjà le cas. Vous existez déjà dans différents espaces, différentes dimensions, à travers d’autres lignes de temps. Il y a l’instant et les instants de vos vies parallèles. Tout ça donne le tournis, n’est-ce pas ? Alors, restez là, ne cherchez plus, respirez à l’instant présent et laissez vos histoires se poser comme les fables que vous racontez aux enfants. Elles n’existent que le temps de la narration.

Imaginez-vous au centre d’une pièce, votre vie consciente est comme une fenêtre ouverte, vous êtes dans une pièce ronde, sphérique, et il y a autant de fenêtres que de vies actives en parallèle. Vous êtes aujourd’hui, à l’instant, en train de regarder cette vie terrestre particulière. Vous pourriez par le centre de votre conscience ouvrir une autre fenêtre sur une autre vie, au même moment. C’est comme ce que vous connaissez, un mur de téléviseurs et chacun diffuse son propre programme. Vous êtes conscience observant le programme défiler, le programme choisi. Vous pourriez vous défaire de vos conditionnements et accéder à vos perceptions multi-dimensionnelles. Certains d’entre vous ont cette facilité de voyager entre les lignes de temps, entre les différentes dimensions.

Ne vous inquiétez pas si ces notions vous effraient quelque peu ou vous dépassent, elles sont, elles aussi, de peu d’importance.

Vous êtes au bon endroit, avec la bonne conscience, et faites le chemin qui est prévu pour vous. Le reste importe peu. Soyez en paix, avancez en paix et restez au présent.

Nous sommes avec vous et nous vous entourons de toute notre bienveillance amusée. Salutations à vous.


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  www.jardinsdepresence.fr