Les Pléiadiens : L’arbre se reconnaît à ses fruits

Salutations, chère soeur.

Au coeur de tout ce qui bouscule, le seul ancrage fiable est ton coeur. La vie est dualité, la vie est bataille des contraires. La vie, votre vie, est une lutte constante entre tenir et lâcher prise. Tu connais bien ça.

A chaque jour, il faut faire le choix d’orienter son regard, de nourrir la confiance, de laisser la vie aux commandes plutôt que votre mental limité.

La vie vous veut du bien, toujours. Les épreuves que vous avez à vivre gagnent en intensité aussi longtemps que vous décidez de n’en faire qu’à votre tête. Pour beaucoup d’entre vous, ce sont les croyances, ce sont les peurs qui viennent polluer votre expérience. La vie n’a pas besoin de ça. La vie est au-delà de toute construction mentale.

La vie est votre meilleure amie et ne cesse de vous tendre la main en vous montrant en miroir ce qui est déséquilibré et dissonant à l’intérieur de vous.

Si votre vie extérieure est lutte, conflit, frustration, limitation, combat, posez-vous la question de votre positionnement, de vos croyances. La règle du jeu est simple : vous attirez à vous les expériences qui vous permettent de voir et d’intégrer vos vibrations et vos contraires. Tout ce qui vous est présenté vous invite en permanence à faire un choix, le choix de l’ombre ou de la lumière, de l’amour ou de la peur, de la confiance ou du contrôle, de l’amour de vous-même ou du rejet de vous-même.

Aussi vrai que le soleil se lève chaque jour, même si parfois votre ciel est voilé, votre source intérieure est bienveillance et amour infini. Imaginez votre ciel à l’extérieur comme votre ciel intérieur. Vos peurs, croyances, votre besoin de contrôle, la force de votre mental génèrent tout le trouble, toutes les pollutions de votre ciel extérieur. Vous voulez vous connaître ? Alors, regardez en vous-même et pour regarder en vous-même, regardez les expériences de votre vie.

Nous sommes heureux de voir chaque jour des êtres qui s’ouvrent à une meilleure compréhension de la vie. Mais tout cela ne peut se faire qu’à partir de votre acceptation, qu’à partir de votre abandon à ce qui est.

L’arbre se reconnaît à ses fruits. La lumière et l’amour amènent ouverture et fluidité.

Si quelque chose dans votre vie se contracte ou se ferme, vous êtes alors assurés de ne pas être sur le chemin de votre âme. Nous restons attentifs à chacun de vous, mais si peu font appel à nos services. L’ennemi que vous croyez combattre à l’extérieur de vous – l’autre, le monde, l’état du monde – est à combattre à l’intérieur de vous. Vos pensées, vos émotions, vos croyances viennent filtrer et mettre en cage la lumière que vous pourriez recevoir, la lumière et la connaissance. Nous sommes toujours là, toujours à proximité pour soutenir le chemin que chacun d’entre vous doit prendre.

Tout est là, tout vous indique le chemin de retour à vous-même, le retour à votre essence fondamentale, à l’énergie puissante qui vous compose. Souhaitez-vous l’écouter ? Ou décidez-vous de faire la sourde oreille ?

Vous êtes des êtres libres. Il vous faut assumer la responsabilité de votre liberté, de vos agissements. Tout ce que vous pensez, ce que vous faites vient marquer de son empreinte votre âme et par résonance votre existence.

Nous vous saluons, chers frères et soeurs. Vous n’êtes jamais seuls.


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  www.jardinsdepresence.fr