Maître St Germain : L’abondance en toutes choses

Chers amis,

Chacun de vous est bousculé par ses affaires personnelles. C’est votre compréhension du monde qui est en train de changer. Parfois, la méthode douce peut vous faire avancer, mais souvent, c’est la méthode forte qui vous fera faire des pas de géant, ce sont les épreuves.

Vous passez tous, chers amis, par une patine de votre matière humaine, comme on patinerait un meuble. On le travaille, on le polit, en plusieurs couches, en plusieurs mouvements et ça finit par devenir un meuble différent. Vous avez, chacun, au cours de votre vie vécu des pertes, des maladies, des accidents de toutes sortes. Vous avez tous traversé le désert, la solitude, le chagrin. Vous êtes tellement courageux. J’ai, pour vous, beaucoup de tendresse.

Accueillez-vous avec cette même tendresse, avec cette même curiosité amusée. Vous êtes des enfants, jusqu’au dernier jour de votre vie. Vous apprenez, vous endurez pour apprendre. Tout est leçon ici-bas pour celui qui veut bien le voir.

Vous pouvez choisir de regarder le monde à travers des lunettes sombres, mais vous pouvez aussi le voir à travers des lunettes claires et vous saisir de chaque événement pour grandir, pour comprendre, pour rencontrer encore mieux l’essence de ce que vous êtes.

Je suis Maître Saint-Germain. Je suis l’ami des confidences, je suis l’ami bienveillant. J’ai envie de vous tendre la main et de vous embarquer avec moi dans une danse de joie, dans une danse de célébration au merveilleux de la vie qui se déploie à chaque instant. Faites le choix de voir l’abondance en toutes choses, les bourgeons qui se réveillent, la joie des animaux, l’innocence d’un enfant, l’innocence d’un grand… car je vous le redis, je vous le rappelle, vous êtes innocents, jusqu’au moment où vous ouvrez votre conscience, où vous avez accès à la connaissance. Jusque-là, vous en savez si peu…

Vous êtes comme des enfants dans un bac à sable, à jouer avec tous les jouets que le monde vous propose. Parfois, c’est vrai, certains sont plus attirants que d’autres et alors, c’est la bataille. Des petites mains s’en emparent et vous tiraillez d’un côté et de l’autre pour vous accaparer ce jouet si plaisant. La guerre des egos, la guerre des possessions… Voyez-vous combien cette peur de perdre vous fait perdre, justement, la connexion à l’autre ? Où est donc l’essentiel ?

L’essentiel est dans l’acte d’aimer. Aimer est un verbe d’action, assurément. Aimer vous amène à agir, vous encourage à le faire, pour vous-mêmes et pour les autres, pour vous-mêmes et pour tout le vivant incarné sur cette planète. Que chacun de vos gestes soit acte d’amour, que chacune de vos paroles soit le terreau où peut fleurir l’amour qui constitue l’essence de ce que vous êtes.

Le coeur en joie de vous accompagner au coeur des épreuves, au coeur de vos ouvertures dans la profondeur de vos existences. Je suis Maître Saint-Germain. Merci de tendre l’oreille vers moi aujourd’hui et aussi souvent que vous en aurez besoin.


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  www.jardinsdepresence.fr