Marie : Demandez à recevoir l’amour

Mon coeur saigne de voir l’état du monde.

Que faut-il donc, mes chers enfants, pour que vous puissiez vous connecter à votre coeur ? Que faut-il donc pour qu’enfin soit respectée la vie ? Tuer votre frère, c’est vous tuer vous-même. Mentir à votre frère, c’est mentir à vous-même. Briser la vie et l’innocence des enfants, c’est briser l’innocence de votre coeur. Détruire votre terre nourricière, c’est détruire ce qui vous permet d’être en vie.

Que faut-il donc pour que votre coeur s’ouvre ? Que faut-il donc que vous soyez enfin responsables ?

Mon coeur de mère pleure et saigne. Vous foulez de vos pieds une terre magnifique, une terre d’abondance et vous vous comportez comme des enfants terribles, qui se lassent, qui cassent tout, qui piétinent, qui volent pour délaisser ensuite dans un coin des biens précieux. Aussi parfait que soit le plan et aussi grand ouvert que soit ouvert mon coeur, ce sont des larmes d’impuissance qui s’écoulent jusqu’à vous.

Mon coeur de mère pardonne tout. Mon coeur de mère vous accompagne au coeur de vos tribulations. Mon coeur de mère jamais ne se ferme. Ouvrez donc le vôtre !

Ouvrez votre coeur à l’amour. Ouvrez votre coeur en ces temps de grâce où toutes les révolutions sont en marche.

Cessez donc d’être les uns pour les autres des étrangers, vous faites partie de la même famille humaine, une grande et belle famille, riche de toutes ses richesses, de toutes ses singularités, de toutes ses différences.

Mon coeur de mère est touché par les pleurs des enfants, par les cris des femmes, par la peur des hommes, par la violence qui s’exerce de façon claire ou insidieuse, à tous les endroits de vos vies. Comment pourrais-je ne pas entendre les prières de détresse, les supplications qui me sont adressées ?

Il n’y a qu’une voie, il n’y a qu’une réponse : aimez, aimez ! Aimez par-dessus tout, demandez à recevoir l’amour, demandez à être transformés par l’amour. Acceptez que l’amour authentique et inconditionnel vienne faire sa révolution dans vos vies, car lui peut tout changer. Cessez donc de fermer les yeux, de fermer les mains. Regardez et agissez, tendez la main et aimez. Soyez aussi généreux avec le monde qu’il l’est envers vous. Ici-bas, il vous est donné la vie, cadeau inestimable pour l’évolution de votre âme.

Que ce temps de repos dominical soit un temps de décision pour vous mettre en marche et donner au monde le meilleur de vous-même. Mon coeur de mère est fou d’amour pour chacun de mes enfants. Que les larmes qu’il verse permettent la purification des ombres du monde, de l’inconscience des Hommes. J’ouvre grand les bras et vous entoure de toute ma tendresse.

Merci d’avoir répondu à mon appel.


Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  www.jardinsdepresence.fr

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.