Questions aux guides

Je vis une période de transition et de changement, tout se transforme… La section « Questions aux guides » est à ce jour en arrêt. 

 

  • Choisissez un seul thème à la fois, 
  • la question ne sera pas personnelle, elle doit être universelle et/ou spirituelle, 
  • vous recevrez votre réponse par mail,
  • votre identité restera préservée, sauf si vous me le précisez,
  • une contribution est demandée d’un montant de 10€ minimum : C’est par ici,
  • une fois tout cela, envoyez votre question via le formulaire ci-dessous,
  • et enfin… soyez patients.es… 🙂💞

∞∞∞

Tous les textes peuvent être copiés en respectant les conditions suivantes :


 


Jill C. (Occitanie) : « Quel regard portent les guides sur les questions d’identité, et plus précisément les personnes transgenres ? Y aurait-il un message particulier à ce sujet ? »

clouds-cloudy-colors-1542495_opt

Maître Saint-Germain : « Chère âme, je vois bien combien il est difficile pour toi d’être en paix avec ce que tu es.

Il est difficile d’être soi, d’assumer d’être soi et d’appartenir en même temps à la communauté. Vous êtes tous, vous, les humains, et chacun d’entre vous, en quête de cet équilibre, entre assumer d’être soi, exister avec sa couleur particulière, et respecter les « règles » de la communauté. Les formes extérieures n’ont pour nous que peu d’importance. Ce sont les codes de votre monde qui viennent cataloguer et ainsi, enfermer, les êtres singuliers que vous avez choisi d’être. Dans votre monde, régi par la peur, tout ce qui est différent est rejeté.

Vois-tu, chère âme, à quel point le chemin que tu as choisi t’invite à la pleine acceptation de ce que tu es ? Ce n’est pas à l’extérieur que se trouvent l’accueil et l’acceptation, c’est d’abord à l’intérieur de toi-même que tout se joue. Il y a eu sur son chemin d’évolution des expériences de division, des expériences de rejet, vécues par ton âme, mais aussi imposées à d’autres par ton âme.

Nous sommes connectés à vous par-delà les apparences, par-delà l’illusion des formes de votre réalité. Vos âmes sont si belles, vos âmes sont si grandes, elles sont si courageuses de venir se confronter à des expériences singulières et parfois difficiles. Toute la nature est porteuse de diversité, il n’existe pas une forme unique. Que ce soit dans le règne végétal ou dans le règne animal, toutes les possibilités existent déjà. Pourquoi donc faudrait-il que ces possibilités n’existent pas aussi dans le genre humain ?

Nous avons pour vous un amour infini, car nous voyons l’envers du décor, les pactes, la volonté d’évoluer, le courage de se transformer, le désir de comprendre… tout cela soutenu par l’amour infini que vous êtes. Votre monde d’aujourd’hui vous invite à briser tous les codes, à travailler en vous-même l’amour inconditionnel, l’amour de ce qui EST, l’amour de la beauté incroyable de la vie et de sa richesse.

Regardez-vous avec amour, regarde-toi, chère âme, comme le coeur magnifique que tu es déjà. Tu permets, toi, comme d’autres âmes, d’avancer, d’expérimenter l’amour dans sa profondeur. C’est le cas dans ces conflits que génèrent les questions d’identité, c’est le cas aussi pour les personnes porteuses de handicap, c’est le cas pour toutes les différences, toutes les formes hors normes, différentes du cadre établi. L’Unité de votre coeur ne se reflète pas encore à l’extérieur, car peu d’entre vous, même si cela évolue vite, peu d’entre vous ont encore conscience que l’autre n’est pas un autre, mais un reflet de l’Unité que chacun d’entre vous porte en lui. Vous êtes chacun des facettes de la même Source qui s’expérimente dans le monde avec des formes singulières. Il y a d’autres peuples pour qui ces questions de genre sont réglées depuis longtemps. Tout cela montre le déséquilibre de vos polarités intérieures.  Tout est beau, car tout concourt à l’évolution de votre âme.

Chère âme, mon coeur a pour toi un élan d’amour infini pour le courage qui est le tien et pour tous ceux qui ont choisi de porter leurs différences à la face du monde. Garde toujours en tête que le plan parfait est une invitation à l’amour inconditionnel, que tout concourt dans vos vies à vous rapprocher de celui-ci. 

Cessez donc d’avoir peur de ce que vous ne comprenez pas… que comprenez-vous en réalité ? Le monde est beau de ces pluriels singuliers. C’est une école difficile, mais elle vous rapproche à chaque expérience de l’Unité que votre âme aspire à retrouver. Soyez en joie d’être ce que vous êtes, vous participez à la grande symphonie de l’univers.  » 

∞ Merci, Jill !


Cécile B. (Nouvelle Aquitaine) : « Comment être « libre » dans le monde dans lequel nous évoluons où tout n’est que jugement, rejet des différences ? Comment être pleinement soi dans un monde aussi « codé » et qui prône l’individualisme et l’uniformité au profit de la différence ? »

chain-chains-door-982004_opt« Chère âme, de quelle liberté parles-tu donc ? Le monde extérieur est un reflet parfait de ton intériorité. Les événements en eux-mêmes ont bien peu d’importance. Ce qui va changer la coloration de ton expérience, c’est ton interprétation à leur sujet.

Je peux voir dans ta question à quel point ton cœur est prisonnier de ses carcans, prisonnier de ses contraintes. Ton âme aspire à être libre, aspire à s’envoler, à partir explorer la vie et le monde et tu te brimes toi-même pour correspondre à ce que tu imagines que les autres attendent. Ne vois-tu la folie d’un tel système ?

Les êtres libres sont libres. Ils font fi des codes du monde. Certains d’entre vous ont des vies « hors cadre », vous pourriez dire cela, ils ne rentrent pas dans les règles établies. Chacun de vous habite le monde à sa manière, chacun de vous vit sa vie selon les codes qui lui sont propres, ses codes personnels, faits de son histoire, de l’empreinte de son histoire, faits de ses croyances, qui elles-mêmes amènent des limitations. Ce sont vos croyances qui viennent limiter votre expérience, ce sont vos croyances qui vous enferment.

Le monde est tel qu’il est et tu peux au sein de celui-ci te créer une vie sur-mesure, une vie qui ressemble à l’être que tu es en train de devenir, à l’être que tu es aujourd’hui. Tout n’est que question de choix. Oses-tu aller vers ta liberté ? Oses-tu aller vers l’élan de ton âme, vers son envie de voyager vers des terres inconnues ? Il semblerait que non. La peur du jugement te retient, la peur que les autres te condamnent. En vérité, il n’y a que toi qui te condamnes. Le jour où tu ne te jugeras plus, le jugement des autres glissera sur toi comme l’eau sur les plumes d’un canard. Ce que tu vois dans le monde parle toujours de ton monde intérieur. Vois-tu le merveilleux d’une telle pensée ? C’est en cela que nous disons que toutes les réponses sont dans la vie.   

Je suis Maître St Germain et je comprends, pour l’avoir vécue, toute la difficulté à se défaire de la matrice existentielle. Ne te laisse pas prendre, chère âme, à l’illusion du monde. Défais tes croyances et en place du jugement, amène l’amour, en place de la peur, amène l’amour, car l’amour ouvre toutes les portes, même les plus verrouillées, mais il faut pour cela faire preuve d’une infinie patience. La vie se déroule à l’instant et toujours selon sa logique particulière, adaptée à chacun d’entre vous. Tes pensées, chère âme, te rendent prisonnière. Ton mental est ta prison la plus sûre, elle t’empêche de goûter au risque de vivre. Regarde tes choix et considère que tu es toujours au meilleur endroit, au meilleur moment. C’est ainsi et si c’est ainsi, c’est que ton chemin se dessine pour toi, pour le meilleur, de cette manière. Fais preuve d’indulgence et de patience à ton égard. Que le temps de ce jour, les maintenant enchaînés que vous aurez à vivre soient sources de liberté, dans le non-jugement et la joie d’être ce que vous êtes. »

∞ Merci, Cécile !


Charlotte N. (Bordeaux) : « Comment développer sa spiritualité et se faire confiance pour pouvoir ensuite aider les autres ? »

blur-burn-burning-278779_opt

« Chère âme, tu différencies la vie et la spiritualité. Pour nous, vivre est spirituel. C’est dans la vie que se trouvent les réponses, c’est dans la vie que se trouve le chemin, et quand ton chemin sera juste, ajusté à ce que tu dois faire, les portes s’ouvriront et les rencontres se feront et l’évidence se mettra en place.

Développer sa spiritualité, c’est développer sa conscience, conscience du vivant, conscience de l’unité, conscience de l’interdépendance de chaque vie sur toutes les autres. Il s’agit de faire la différence entre le désir profond de ton cœur et la quête de ta tête, de ton ego. L’ego aspire souvent à développer toutes sortes de dons, de facilités pour se mettre au service et avoir un rôle particulier. Le cœur, lui, ne se pose pas la question, il aime, il s’offre, il donne. Fais rayonner en ton cœur le désir profond de ton âme. C’est en aimant toujours plus, en regardant tes parts d’ombre, en les accueillant elles aussi avec amour que tu pourras prendre confiance en tes racines divines et aller dans le monde apporter ta propre lumière. Tu es bien plus que ce corps-ci dans cette vie-là, une part de toi vibre de toute la connaissance du monde.

Chacun de vous n’a ici qu’une mission : aimer, apprendre à aimer, apprendre la vérité de l’amour, hors tout conditionnement, hors toute stratégie, hors tout mensonge, l’amour vibrant sans différence, sans jugement, sans enfermement. Tout est déjà en toi, tout est déjà en ton cœur. T’abandonner à la vie, à la Source, au divin en toi, c’est le laisser œuvrer avec patience, car Lui sait où tes pas vont te guider, car Lui sait la place que tu dois occuper.

Je suis Maître Saint-Germain, votre enseignant du jour. Votre mental n’aura de cesse que de nourrir le doute, car lui ne sait pas grand-chose. Si tu laisses, chère âme, l’Intelligence de la vie œuvrer à travers toi, la confiance ne sera plus une question à se poser. La vie va te guider, la vie va ouvrir les chemins et tu seras comme tu dois l’être, comme tu l’es déjà, une lumière irradiante et chaleureuse. Travaille à regarder à l’intérieur de toi tout ce qu’il faut encore nettoyer, tout ce dont tu dois t’alléger pour retrouver le diamant que tu es de toute éternité.

Amitiés lumineuses et fraternelles pour toi, chère âme, et chacune des âmes qui se sentira vibrer à l’appel de ce message. »

∞ Merci, Charlotte !


Michel C. (Occitanie) :  « Bonsoir. En une journée, il y a en moyenne 388.000 arrivées sur notre planète (naissances) et 161.000 départs (décès), soit une croissance démographique journalière d’environ 227.000 individus. Pourquoi autant d’empressement à venir de plus en plus nombreux sur Terre ? Malgré les dangers qui nous guettent, d’une planète menacée. Salutations cordiales, merci. »

astronomy-earth-lunar-surface-87009_opt« Chère âme, le processus de la planète s’emballe. Il semblerait que tout soit hors de contrôle pour les humains que vous êtes. Difficile pour vous de comprendre la logique de la vie à travers des données chiffrées. Votre planète va mal, nombre d’espèces disparaissent, la vie, en ce moment-même, est grandement fragilisée. 

Nous ne saurions répondre précisément à la question posée, mais sachez que votre planète est soumise à de nombreuses convoitises. Elle est peuplée de multiples espèces, minérales, végétales, animales et humaines, mais aussi d’autres entités, d’autres êtres, les êtres de la nature, les êtres de l’Intra-terre, les êtres des étoiles…

Parmi ces peuples, certains cherchent à récupérer la suprématie sur la planète.
Le processus enclenché est un processus irrémédiable, la vie se régule d’elle-même. La Terre, comme votre corps physique a l’intelligence nécessaire à son équilibre, même si cela doit passer par des fièvres terribles, par des cataclysmes.

Prenez un peu de hauteur et revenez à votre cœur, car si vos yeux regardent l’état du monde et sa cohérence, vous ne pouvez qu’avoir envie de les fermer ou les voir se remplir de larmes. Votre monde est fou, mais au-delà de la dimension que vous pouvez percevoir, il se joue d’autres folies qui vous dépassent et qui viennent influencer tout l’équilibre de la planète, les arrivées et les départs, les extrêmes. En parallèle du monde que vous voyez, une autre terre existe déjà, cette fameuse 5e dimension dont vous parlez parfois. C’est au même endroit sans être au même endroit, un espace où certains d’entre vous sont déjà installés. Dans vos processus actuels, individuels et à l’échelle planétaire, beaucoup d’entre vous sont entre deux dimensions, sont en train de faire cette transition, ce qui explique un certain nombre de symptômes physiques ou planétaires. Le monde est arrivé à sa limite, ce monde-là est arrivé à sa limite. Il y a des renforts qui arrivent sur votre planète, il y a aussi des intrus, nombreux, car l’intensité qui se joue ici et les enjeux sont de taille et viennent exciter l’avidité d’un certain nombre.

Beaucoup d’enfants qui naissent aujourd’hui font partie de la nouvelle race, la nouvelle humanité, ils viennent pour permettre de construire un monde nouveau, ils viennent apporter leur soutien, leur intelligence et leur amour à Gaïa.
Réjouissez-vous de vivre ces temps particuliers, même s’ils vous mettent à rude épreuve. Merci pour votre présence, merci pour votre intérêt. »

∞ Merci, Michel !


Camille C. (Bordeaux): « Pourquoi l’amour fait-il si mal ? »

amour-arbre-artistique-207962_opt« Chers amis, je me sens stimulé par cette question. Êtes-vous sûrs que c’est bien l’amour qui fait mal ? L’amour dont vous parlez n’est qu’attentes, besoin de reconnaissance, besoin de réparation, besoin de possession. Parle-t-on vraiment d’amour ?

Vos amours humaines ne sont qu’un pâle reflet de l’amour dont vous êtes issus. Si l’amour fait mal, c’est que ce n’est pas de l’amour, mais bien autre chose. Si l’amour fait mal, posez-vous la question : est-ce que je m’aime, moi, dans cette situation ? Quel amour je m’accorde à moi-même pour décider de souffrir, pour accepter de souffrir ?

Je suis Maître Saint-Germain. Je n’irai pas plus loin pour aujourd’hui, mai sachez que le cœur de nos messages enseigne l’amour. Nous reviendrons sur le sujet, encore et encore. Nous reviendrons sur l’essence de tout ce qui existe, de tout ce qui permet la vie : l’amour. Écoutez et agissez, alors vous aimerez. »

∞ Merci, Camille !

Une réflexion au sujet de « Questions aux guides »

  1. Ping : Questions aux guides… | Les Jardins de Présence

Commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.