Les Pléiadiens : Remerciez !

Vous pouvez écouter l’audio-canal en suivant ce lien : Les Pléiadiens

——

Salutations, chère sœur. Nous sommes heureux de te retrouver

Ce n’est pas rien d’habiter le monde. C’est une grande expérience transformatrice à laquelle vous avez décidé de participer. Il y a de par les galaxies, de par les dimensions, les nombreuses dimensions qui composent votre réalité, des myriades de peuples qui s’engagent et agissent au service de la Source. Essayez un instant d’imaginer, vous qui ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez, qu’au-delà de ce que vous pouvez voir, la vie s’expanse à l’infini. La vie, les dimensions, les réalités, les singularités. Nous entendons bon nombre d’entre vous parler de science-fiction… mais non, nous ne sommes pas dans la fiction. Vos yeux ne peuvent voir qu’une partie minuscule de la réalité. Vous avez, avec l’aide de votre corps, la capacité d’ouvrir vos canaux énergétiques, d’ouvrir les yeux de votre corps subtil, les oreilles de votre corps subtil. C’est d’ailleurs ce qu’il se passe pour ce canal, comme pour d’autres. Quand les yeux, les oreilles des corps subtils s’éveillent, s’ouvrent, c’est alors comme une autre réalité toute entière qui s’invite dans votre vie. Vous êtes petits, tant dans votre évolution que dans la réalité de l’éveil de vos capacités.

Dans vos temps actuels, c’est une croissance sans précédent que vous êtes en train de vivre, comme si vous entriez dans votre adolescence, dans votre jeunesse, dans cette période intermédiaire entre l’enfance et l’âge adulte. Comprenez-vous ?

C’est la période d’exploration, la période où l’on teste les limites, la période où tout semble permis. La vie, dans sa grande intelligence, comme un bon parent bienveillant et protecteur, vous arrête, vous enseigne pour vous permettre de ne pas vous mettre en danger au-delà ce qu’il serait raisonnable. La vie et votre belle planète Terre, car voyez-vous, celle-ci a son existence propre, son intelligence propre. Ce n’est pas qu’elle décide, tel que vous pourriez l’imaginer, elle n’a pas de mental. Mais la vie en elle s’exprime, comme elle s’exprime en vous, et les cycles se font, saison après saison, pour qu’elle grandisse elle aussi et arrive à sa maturité, à son équilibre.

Vous combattez un virus. La Terre combat ses virus… et parfois, vous êtes cela pour elle, car vous la mettez en danger. Ne croyez pas qu’il y a un jugement dans ces propos, c’est juste la réalité de l’équilibre, l’équilibre de la vie, qui va qui vient, qui s’ouvre et se ferme, la vie et ce que vous appelez la mort. Mais tout cela ne sont que concepts en réalité, car vous n’êtes jamais nés et ne mourrez jamais. L’énergie de vie, le flux qui vous constitue ne peut disparaître. Il va et vient, changeant de forme, s’expanse et se rétracte, car c’est là le mouvement originel de l’univers tout entier.

Vous êtes tout petits au cœur de l’univers immense, mais cela n’enlève rien à l’impact que vous avez sur l’univers tout entier. Vous ne pouvez contrôler les événements avec vos décisions, votre mental. Il suffit de suivre le flux, de suivre votre joie. Peut-être que votre joie d’aujourd’hui sera de vous rebeller ou de suivre le mouvement commun, même s’il ne semble pas le plus vivant, celui qui honore le plus la vie…

Il n’y a pas d’erreur dans vos réalités, il n’y a pas de fausse route. Tout concourt à l’éveil de la conscience, à l’exploration de votre immensité.

Nous vous aidons où nous sommes, chacun d’entre nous, les peuples stellaires, mais aussi les êtres de lumière. Nous sommes à vos côtés, bien plus que vous ne pouvez l’imaginer, simplement parce que nous avons choisi, comme bon nombre d’entre vous, humains, d’être au service du cœur et de la lumière, au service de la Vie avec un V majuscule… cette énergie qui se déploie et palpite en continu, dans un libre mouvement sans que vous n’ayez à agir, à contrôler.

Remerciez ! Remerciez pour la beauté de la vie, remerciez pour l’incroyable intelligence qui œuvre à tout, qui œuvre à tenir vos corps en vie, l’incroyable intelligence qui n’a pas besoin de vous pour se déployer à l’infini. Remerciez pour l’amour, les apprentissages. Remerciez pour la beauté du spectacle du monde, de votre monde, car c’est une chance pour chacun d’entre vous d’être venu expérimenter sur cette planète école. Remerciez d’être là, remerciez d’être vous. Remerciez de marcher sur les chemins, même quand ils sont sinueux et plein de cailloux.

Chers humains, chers Terriens, vous pouvez compter sur l’amour de vos frères stellaires, vos frères et sœurs des étoiles… nous, les Pléiadiens, parmi d’autres. Et sachez qu’au cœur de votre réalité, certains d’entre nous, certains d’entre vous, sont issus des Pléiades et viennent, en ces temps singuliers, soutenir la progression de votre monde, la progression et l’ouverture de votre conscience.

C’est un amour infini, aussi infini que l’univers, qui vous constitue, qui vous enveloppe et que nous envoyons par vagues pour caresser votre belle planète et toucher vos cœurs.

Soyez bénis au cœur de chacune de vos actions et cultivez des pensées de paix et de joie. Nous sommes là et restons avec vous.


➛ Pour écouter les audios, rendez-vous sur la chaîne : Les Jardins de Présence


∞ Message transmis par Vanessa Oria ∞

Vous pouvez copier ou diffuser ce texte aux conditions suivantes :

– qu’il ne soit pas coupé, 

– qu’il n’y ait aucune modification de contenu, 

– que vous fassiez référence au site www.jardinsdepresence.fr

Maître St Germain : Changez le plomb de vos coeurs en or divin…

Chère âme, chers amis terriens,

Ouvrez vos coeurs au changement ! Laissez le souffle de vie balayer tout l’ancien. Vous êtes des êtres renouvelés, vous allez complètement modifier vos façons de percevoir le monde.

Chères âmes, quelle joie ! C’est un grand bouleversement qui vient modifier les structures des la Terre. C’est un grand bouleversement qui vient défaire les formes rigides et vous amener à danser avec l’instant présent. C’est un grand bouleversement…

Chères âmes…  Vous vous vivez comme des guerriers, imaginant qu’il vous faut dompter la matière, être volontaires. Cette énergie de combat permanent vous épuise, vous coupe de la fluidité du mouvement.

La vie vous guide et vous apprend, il n’y a rien d’autre à faire que surfer la vague, comme vous pourriez dire, danser la vie… Regardez ce qu’elle ouvre. D’un côté, des noeuds et de la complexité, d’un autre côté, la fluidité. La réponse est dans la joie, la réponse est dans la fluidité. C’est aussi simple que cela.

Lire la suite

Maître St Germain : Le coeur, ce grand alchimiste…

Mes chers amis,

Comme elle est douce, la douceur en mon coeur, quand je vous regarde vous débattre dans l’illusion de votre monde. Je suis touché, touché par votre innocence.

pexels-photo-1126384_optSi peu d’entre vous ont la connaissance qui permet d’ouvrir les portes du Mystère. Si peu parmi vous parviennent à garder un cap serein, en s’abandonnant à l’intelligence de la vie. Laissez donc les choses se mettre en place, cessez donc de lutter contre le flux vivant, contre ce mouvement de va-et-vient qui vous porte de l’alpha à l’oméga, du début à la fin.

Lire la suite